EXCLUSIVITÉ! LA FAMILLE DU VIOLONISTE D’IASI, ADRIAN BERESCU, TUÉ DANS UN ACCIDENT, A REÇU DES DÉDOMMAGEMENTS. LES MONTANTS ÉTABLIS PAR LES MAGISTRATS SONT IMPORTANTS

Après un procès de presque trois ans, la famille du violoniste Adrian Berescu a été indemnisée par les juges. Ainsi, le père et la fille de l’artiste ont reçu des dédommagements d’environ huit cent mille lei. La famille Berescu a été représentée par la bien connue avocate Gianina Poroşnicu. Comme l’auteur de l’accident a déclaré qu’il n’avait pas d’argent pour «compenser» la perte soufferte par la famille Berescu, les juges ont décidé que les dédommagements doivent être supportés par le Fond de Protection des Victimes de la Rue. Adrian Berescu était un violoniste à la Philharmonique d’État Moldova d’Iasi. «On admet en partie l’action civile formulée dans la cause par les parties Berescu Tudor et, par conséquent: On oblige la partie civilement responsable, l’Association du Fond de Protection des Victimes de la Rue à payer les dédommagements suivants: – à la partie civile Berescu Tudor – Le montant de 24.500 lei à titre de pertes matérielles, mais aussi le montant de 300.000 lei à titre de réparation de préjudice moral; – à la partie civile Berescu Maria-Miruna, le montant de 11.756 lei à titre de dédommagements périodiques, calculés à partir de la date de production de l’accident, 18.08.2011, et jusqu’au mois de janvier 2015 y inclus, et, de plus, le montant de 198 lei par mois, à titre de dédommagements périodiques, à partir du mois de février 2015 et jusqu’à la fin des études, mais pas après l’âge de 26 ans, mais aussi le montant de 450 mille lei à titre de pertes matérielles», montre la solution donnée par les magistrats du Tribunal de Făgăras.

 

Le fil des événements

Il y a trois ans, conformément aux policiers de Făgăras, Adrian Berescu circulait régulièrement avec sa motocyclette Kawasaki sur la route nationale qui lie les municipalités Făgăras et Brasov. Il a été frappé violemment par une moissonneuse-batteuse conduite par un individu sous l’influence des boissons alcooliques et qui ne possédait pas de permis de conduire. «Autour des 17 heures et 30 minutes, Constantin Ionită, de 50 ans, conduisait une moissonneuse-batteuse agricole sur une route de campagne et, arrivant à l’intersection avec DN1, il n’a pas respecté la signification de l’indicateur Arrêt et il est pénétré sur une route nationale où il a accidenté gravement un motocycliste de 42 ans d’Iasi, qui circulait régulièrement de la direction Brasov vers Sibiu. La victime a été transportée à l’hôpital en état grave. De plus, le chauffeur de la moissonneuse-batteuse a été testé avec l’appareil éthylotest, le résultat étant de 0,54mg/l alcool pur dans l’air expiré, étant amené ultérieurement à l’hôpital pour le prélèvement des échantillons biologiques», montre le rapport de la Police de Brasov. Ultérieurement, l’artiste d’Iasi a décédé. Les connaissances de Berescu ont dit que celui-ci se trouvait dans un voyage sur la route du Transfăgărăsan et qu’il n’était pas accompagné. Outre son amour pour le violon, Adrian Berescu, surnommé TAZ, était aussi passionné par les moteurs. Il a fondé le club East Side Dogs MC.

Via Atac de Iași