ON VEND LE HACHICH TOUT COMME LE CHOCOLAT


Le journal « Buna Ziua Iasi », 17 juillet 2009

Des déclarations surprenantes données hier par un trafiquant de drogues de la ville de Pascani: celui-ci a dit devant les procureurs que la majorité des jeunes de la localité se droguent à la sortie de leur immeuble et ils se vendent l’un à l’autre des quantités différentes de ces substances magiques. Même s’il a essayé de montrer que le trafic de drogues était un phénomène à Pascani et qu’il était un simple consommateur ordinaire, les procureurs ont décidé de délivrer un mandat d’arrêt préventif pour 29 jours. Eduard Andrei Jitarescu, âgé 20 ans, de Pascani, a été attrapé en flagrant avec une quantité de 200 grammes de hachich. L’un des plus connus trafiquants de drogues de la région de Pascani a été arrêté par les procureurs une soirée auparavant lorsqu’il se trouvait dans la rue. Le jeune homme, connu pour cette sorte de préoccupations, avait avec lui deux pièces de hachich sous la forme de chocolat. Probablement, le jeune homme avait l’intention de placer sur le marché l’entière quantité qu’il avait sur lui. Eduard Andrei Jitarescu était poursuivi par des employés de la Brigade de Combat de la Criminalité Organisée (BCCO) depuis quelques mois.

Afin d’arrêter le trafiquant qui fournissait des drogues à Pascani et aux régions proches, les enquêteurs l’ont poursuivi. “A la suite des actions investigatrices, on a attrapé en flagrant un jeune homme de 20 ans qui avait sur lui la 200 grammes de hachich laquelle devait arriver sur le marché illicite locale. L’inculpé a été retenu par les employés de la Brigade de Combat de la Criminalité Organisée d’Iasi », a déclaré Gheorghe Zbarnea, le chef de BCCO. Devant les enquêteurs, le citoyen de Pascani élargissait de façon systématique sa région de développer son activité en élargissant ses réseaux dans le municipe et dans les régions proches. Selon les investigations, le trafiquant introduisait les drogues dans le pays par des méthodes diverses, mais surtout par l’intermède des colis. En n’ayant aucune occupation, le jeune homme a pris en sérieux son affaire et il a gagné beaucoup d’argent. Eduard Andrei Jitarescu provient d’une bonne famille de Pascani et il avait réussi récemment à avoir un grand revenu à la suite du trafic de drogues. Il risque une peine de presque 20 ans d’emprisonnement.