DANS LE MÉTIER D’AVOCAT C’EST COMME DANS LA PEINTURE: ON PEUT ÊTRE GÉNIAL SANS VENDRE RIEN!

L’épine, le 11-17 décembre 2008

En ce qui la concerne, elle dit qu’elle est une personne très timide, mais qui réussit très bien à masquer cette chose. Peut-être trop bien. Dans toute sa carrière, elle a vécu des évènements intéressantes: depuis la pétition adressée par un détenu au juge d’être détenu jusqu’au retour de l’avocat du congé, en arrivant à l’imploration pleine d’ardeur d’un homme se trouvant en prison de convaincre sa femme de ne le quitter pas. Mais pour réussir à parler avec celle-ci, Gianina Poroşnicu doit arriver en Serbie.

Elle a été journaliste, aussi

Comment as-tu choisi cette profession? Hérites-tu le talent d’orateur de la famille? Est-ce qu’il y a d’autres personnes qui t’ont influencée?
Tu sais, incroyable! Dans mon enfance, je voulais devenir un professeur de langue roumaine. Puis, pendant le lycée, j’ai voulu seulement m’inscrire à la faculté de droit.
Justement, parce qu’au moment où j’ai participé à l’examen, le Droit était un étalon. Imaginez-vous, 13 candidats déposent leur candidature pour une place à la faculté, pas comme aujourd’hui, une multitude de places et nuls étudiants. En outre, je dois également reconnaître le fait que mon père a voulu, à son tour, que je sois acceptée à cette faculté. A présent je ne m’imaginerais pas faire une autre chose.

Comment a été la vie d’étudiant?
Pas très agréable. Encore une période des recherches. Simplement, je ne pouvais pas m’y adapter. Premièrement, j’ai été embauchée à un journal local, plus tard j’ai commencé à écrire un livre et à la fin de la faculté je pensais à écrire un autre livre. De la sorte, j’ai voyagé par la vie. Mais je ne suis jamais restée sans agir. J’ai cherché un lieu de travail. Et j’ai voyagé beaucoup.

Et quelle a été l’expérience la plus plaisante de tous les voyages que tu as faits?
Mais j’ai fait beaucoup de choses dans tous mes voyages: j’ai marché sur des chameaux, sur des éléphants, je suis allée au pique-nique dans le dessert (je ne m’imaginerais pas jusqu’à ce moment qu’il puisse être une telle chose et particulièrement si semblable à nos pique-niques!).

Quelle a été la partie du monde qui est restée dans ton âme?
Je suis tombée amoureuse d’Asie. Le Beijing, la Chine entière ou l’Inde sont extraordinaires. Une expérience intéressante a été celle de la jungle. Etre au milieu de la sauvagerie est vraiment fascinant.

Laquelle est la plus dangereuse? La jungle où nous vivons ou celle que tu as visitée?
Il est vrai que l’on ne peut pas les comparer. Et qu’il faut être très précautionneux dans la vie quotidienne. La jungle d’ici ne se compare avec rien. De toute façon, la grande jungle se trouve à la base.

NON aux sentiments dans le métier d’avocat

Quelles sont les qualités qu’un avocat doit avoir? Les instincts sociaux doivent être forts pour qu’on puisse réussir à se maintenir et à persévérer. Il est absolument nécessaire de posséder cette intelligence sociale et d’aimer les gens avec leurs parties bonnes et mauvaises. Mais la chose la plus importante est la flexibilité et la confiance en soi.

Tout le pays a entendu sur le crime épouvantable du cas Mancaş. Comment as-tu vu ce cas? Tu as représenté d’office Alina Horeanu! Quel type de personne est-elle?
Elle est une personne très éduquée qui lit beaucoup et qui joue fort. Après le grand succès enregistré par les pièces de théâtre où elle a joué le rôle principal, Alina Horeanu profite du temps libre dont elle dispose et désire écrire une pièce de théâtre et de la mettre en scène.
Comment te sens-tu en tant qu’être humain lorsque tu sais que la liberté d’un criminel dépend de toi?
Je n’ai jamais eu le sentiment que tout dépend de moi. A mon avis, en tout cas, le juge est le souverain suprême du destin d’une personne qui arrive dans les mains du système. L’avocat a pourtant un rôle essentiel et cela responsabilise. Surtout parce que dans le métier d’avocat on est le propre chef. Les pressions sont seulement de nature psychique et il n’est pas facile de tenir le coup.
Je voudrais discuter aussi sur les principes vs sentiments dans cette profession
Un procès est comme une guerre. Le meilleur gagne! On lutte avec des armes procédurales. Au travail, il n’y a pas de lieu pour les sentiments. Et les principes doivent pleinement exister. Donc, NON aux sentiments dans le métier d’avocat. Pratiquement, leur place n’est pas ici.
Plusieurs personnes ont perdu leur confiance dans la justice roumaine. Comment pourrait-on rétablir la confiance dans la Justice? De quoi dépendrait cela?
Tu sais, cette méfiance dont tu parles ci-dessus ne naît pas de la «rencontre» entre l’homme et le système, mais plutôt du fait que les médias réussissent à «laver les cerveaux». Que faut-il faire? Gagner de la crédibilité. Mais on fait cela le long du temps.
Quels sont tes objectifs pour l’année suivante?
Faire quelque chose que je n’ai pas réussi jusqu’à présent. Par exemple, arriver au Pôle Nord!

Interview réalisée par Elisabeth Ungureanu