LES PATRONS DU RESTAURANT FAMILIAL ET DE LA PIZZERIA NICO, ACCUSÉS DE TRAFIC DE MINEURES.

Le journal « Ziarul de Iasi », 14.12.2007

Les enquêteurs disent que le patron, avec l’administrateur de la firme DanMixt Est et encore un ami, ont racolé des élèves et des étudiantes. Les filles étaient attirées avec de l’argent, de la nourriture et des boissons, puis elles étaient persuadées d’entretenir des relations sexuelles avec eux. Les procureurs du Crime Organisé disent qu’ils ont « détruit » ce réseau dont les membres entretenaient des relations sexuelles avec ces jeunes filles séduites. Les membres du réseau font partie du monde des affaires car quelques-uns étaient des administrateurs des pizzerias ou des restaurants d’Iasi. Les filles étaient racolées dans les départements d’Iasi, de Vaslui ou de Suceava et puis elles recevaient des aliments, des boissons alcooliques et de l’argent à l’échange de leurs services. Les quatre hommes impliqués dans cette « affaire » sont enquêtés en liberté et ils ont reçu l’interdiction de quitter la ville d’Iasi. L’action a été démarrée par la Police de Frontière qui affirme qu’ils le poursuivaient les membres du réseau depuis longtemps. « Ils étaient a notre attention depuis quelque temps. Les quatre personnes racolaient des jeunes filles qu’ils obligeaient à entretenir des relations sexuelles avec eux à l’échange des montants d’argent », a expliqué le commissaire en chef Vasilica Tataru, le porte-parleur de la Direction de Police de Frontière (DPF). Deux jours auparavant, les officiers de DPF et de la Brigade de Combat de la Criminalité Organisée et Terrorisme (BCCO) avec les procureurs de la Direction d’Investigation des Infractions de Criminalité Organisée et Terrorisme (DIICOT) ont effectué cinq perquisitions domiciliaires simultanées en appartements d’Iasi. A la suite de ces descentes, les policiers ont identifié quatre hommes qui faisaient partie du réseau. Nicusor Cosuta (52 ans) – le patron de la pizzeria « Nico », Cornel Hitruc (43 ans) – le patron du restaurant « Familial », Daniel Onofriciuc (31 ans) – le patron de la firme « DanMixt Est » de Miroslava et Dorin Cohal (40 ans) ont été amenés aux auditions, mais les enquêteurs ont décidé de les enquêter en liberté. Les procureurs leur ont interdit de quitter la ville d’Iasi pour une période de 30 jours.