LA POLICE ROUTIÈRE « A CREVÉ » : QUATORZE AGENTS ENVOYÉS AU JUGEMENT

Le journal « Ziua de Iasi », 5 novembre 2009

Un quart de la Police Routière va être « transféré » sur les corridors de la justice. Hier, les procureurs ont envoyé au jugement les 14 agents routiers (le nombre initial était 54) à la suite des descentes spectaculaires qui ont eu lieu en février au siège de la Police Routière à cause des suspicions de corruption qui planaient au-dessus de l’institution. Les procureurs du Parquet attaché à la Cour d’Appel ont ramassé en 400 pages le plus complexe cas de corruption d’Iasi. Et ils montrent que dizaines de policiers de la Police Routière ont vendu leurs épaulettes pour une bouteille de whisky ou pour quelques faveurs.

Selon les enregistrements téléphoniques, les agents faisaient des faveurs réciproquement afin de sauver les personnes rusées qui avaient été arrêtées dans le trafic avec des fautes contre la loi. En lisant le réquisitoire, on peut trouver une explication pour les nombreux drames qui ont lieu sur les chaussées d’Iasi. Au lieu de punir les personnes rusées qui avaient une trop grande vitesse ou qui n’avaient pas de documents, de numéro d’enregistrement ou de révision technique, qui ne portaient pas de ceinture etc., les policiers transformaient ceux-ci en membres de famille, surtout en « cousins », ils les aidaient à ne pas recevoir des amendes ou des points de pénalisation, ils falsifiaient les actes et puis, ils les laissaient circuler librement. Le prix? Des dizaines de drames qui, depuis des années, tiennent la ville d’Iasi sur la première place honteuse dans le pays en ce qui concerne le nombre d’accidents routiers.

La liste de la honte inclut 14 noms avec de diverses accusations. Ceux qui arriveront au Tribunal en tant qu’inculpés sont:

  1. Carp Vanel – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation au faux intellectuel, deux infractions d’instigation au faux matériel, une instigation qui n’est pas suivie par l’exécution aux infractions de faux matériel, le faux intellectuel.
  2. Marciuc Razvan Ionel – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, deux infractions de faux matériel, deux infractions de trafic d’influence en forme qualifiée, le faux intellectuel.
  3. Munteanu Lucian – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation qui n’est pas suivie par l’exécution de l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques, le faux matériel, le faux intellectuel.
  4. Lazar Iulian – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation à l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques, le faux matériel.
  5. Manole Constantin Bebi – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation à l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques.
  6. Ciubotaru Cristian – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation qui n’est pas suivie par l’exécution à l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques, le faux intellectuel, l’instigation au faux matériel.
  7. Bulancea Constantin – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation qui n’est pas suivie par l’exécution à l’infraction d’abus contre les intérêts publiques.
  8. Melniciuc Marius Danut – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation qui n’est pas suivie par l’exécution à l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques, deux infractions de faux intellectuel.
  9. Harnagea Catalin Gheorghita – instigation à l’abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation qui n’est pas suivie par l’exécution à l’infraction d’abus au travail contre les intérêts publiques.
  10. Birsaniuc George Eduard – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle.
  11. Lupu Daniel Petrisor – abus au travail centre les intérêts publiques en forme continuelle, deux infractions de faux intellectuel.
  12. Captalan Gelu – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, la corruption.
  13. Martin Marius – instigation à l’abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle.
  14. Grecu Dan Cristian – abus au travail contre les intérêts publiques en forme continuelle, instigation à l’abus au travail contre les intérêts publiques.

Les procureurs ont ajouté au dossier des dizaines d’enregistrements téléphoniques par lesquels les agents de police transformaient les amendes en avertissements, ils réduisaient ou ils faisaient disparaitre les points de pénalisation etc. Nous vous présentons ici quelques cas inclus dans le Réquisitoire des procureurs.

Ce que signifie avoir BMW X5… 

Une personne S.L. qui conduisait X5 et qui ne portait pas de ceinture de sécurité le 20 septembre 2008 a réussi par des interventions à réduire sa peine. Conformément aux procureurs, elle a été sanctionnée au début par une amende contraventionnelle et quatre points de pénalisation. Quelques appels entre les agents ont été suffisants pour transformer l’amende en avertissement. L’avocat Gianina Poroşnicu, le défendeur de Constantin Manole, affirme qu’il préparera sa defence après avoir étudié le réquisitoire de 354 pages. « Je continuerai à représenter mon client au stage du jugement. J’aurai une discussion avec lui les jours suivants et nous construirons la defence. Il est trop tôt que je me prononce maintenant ».