DONNEES PERSONNELLES

Cartea de vizita

La description de mon activité en quelques mots
 
              J'ai fini en 1993 les cours du lycée "Mihai Eminescu" à Iaşi, à la section de philologie et d'histoire. La même année, j'ai réussi à la Faculté de Droit de l'Université "Alexandru Ioan Cuza"
de Iaşi, ou j'ai obtenu mon diplôme en 1997.
              Après avoir fini mes études à la faculté, je suis devenue, la même année, membre du barreau de Vaslui en tant que stagiaire du célèbre avocat Apostol Vasile, doyen (à cette époque) du même barreau. En plus, j'ai été acceptée en tant que professeur préparatoire, et plus tard je suis devenue assistant universitaire à l'Université "Petre Andrei" de Iaşi, au Département de Droit Economique.
              Au cours des six premières années de ma profession, j’ai eu le nom de mademoiselle - Geantău Gianina-Vera - dans de nombreux articles de presse sur mon activité d’avocat de défense. De plus, les articles scientifiques publiés dans les revues spécialisées nationales ont été publiés sous le nom de Geantău Gianina-Vera.
              En 1990, j'ai fini mon stage d'avocat au cadre du barreau "Av. Sava Florin et Av. Sava Alexandru" de Iași, où j'ai eu en tant que professeur principal le professeur d'université, docteur en droit, avocat Sava Florin.
              La même année, j'ai établi mon propre cabinet d'avocat où je travaille actuellement. Pendant les premières années j'ai travaillé en tant qu'avocat pour SC Nena SA, en tant que membre du cabinet d'avocats du groupe d'entreprises bien connu.
              Toujours dans cette période, j'ai eu le rôle de surveiller les activités juridiques pour la reconstruction et le rétablissement du manoir Popeşti appartenant à la famille princière de Sturdza.
              L’expérience accumulée m’a donné l’occasion d'accéder aux vastes dossiers de crime organisé, de trafic de drogue, de crimes très violents, de dossiers de grande corruption liés à des fonds publics et européens et d’autres dossiers, dont certains ont fait l’objet d’une grande publicité dans la presse locale et nationale.
              En tant qu'avocat dans l'affaire complexe du clan Corduneanu, j'ai eu l'occasion, avec tous les professionnels du dossier, les avocats, les procureurs, les juges, de créer un cas d'école, selon la pratique de ce dossier, dans les années qui ont suivi, on a donné les examens d'admission à cette profession.

              A la suite des procès médiatiques, des interventions et des discours dans les médias internationaux, ainsi que des personnalités du monde social roumain sur le problème de l'intégration des Roms (deux déclarations à Radio France International) et de nombreux entretiens ou des points de vue pris par les magazines spécialisés et la presse nationale.
              En 2012, j'ai apparu dans "Encyclopédie des personnalités roumaines, l'encyclopédie biographique des femmes et des hommes contemporains ayant une carrière réussie en Roumanie " (Hübners Who is Who) - 7ème édition.
              J'ai toujours eu et j'ai encore des stagiaires qui suivent une formation au cadre du cabinet d'avocats, certains d'entre eux devenant des magistrats ou des avocats aux mérites reconnus.
              J'ai toujours été extrêmement reconnaissante envers ceux qui m'ont encadré dans la période de début: le professeur Sava Florin et le professeur Vonica Romul Petru, l'ancien président du Tribunal de Grande Instance de Iasi, un ancien sénateur, un ancien juge à la Cour Constitutionnelle de Roumanie et avocat au barreau de Iasi, des personnalités avec lesquelles j'ai travaillé en tant qu'avocat et assistant universitaire.
              J'ai fait partie de l'association EuroDomus-Iasi qui existe en Roumanie depuis 1995, membre du Parlement Européen de l'Agora, une association qui s'occupe des violations des droits de l'homme et de la traite moderne des êtres humains, dans laquelle j'étais la directrice du Département de la Défense du Droits de l'Homme (DADO).
              Je travaille actuellement dans le même cabinet d’avocats, avec le souci constant d’améliorer ma formation professionnelle, en participant aux conférences, aux colloques et aux réunions spécialisées.
              Les spécialités de base sont le droit pénal et le droit des assurances; au cadre de mon cabinet d’avocat il y a des collaborateurs dans les domaines du droit civil, du droit du travail et du droit commercial.
              En 2014, j'ai fini les cours de master en gestion financière avec la dissertation "Des problèmes et des opportunités sur la création d'un système financier international”.
              En plus de mon activité professionnelle, j'ai été impliquée dans les années 2012-2013 au cadre de l'Association des Femmes Unies de Roumanie (www.uwa.ro ), dont les membres participent aux actions caritatives et aux événements d'assistance sociale en collaboration avec des fondations et des associations des pays européens, de nombreux événements étant présentés dans les médias locaux comme des actions humanitaires importantes.

            J'ai collaboré avec le célèbre docteur Tudor Ciuhodaru actuellement député et promoteur de la loi sur « la mauvaise pratique », et j'ai eu avec lui des apparitions dans les journaux et à la télévision locale de Iasi, Bârlad et Roman.
              En 2017, j'ai accepté d'être l'avocat de Clămparu Ioan, celui dont le président roumain de l'époque, Traian Basescu, a déclaré sans précédent en public: "Il est le plus dangereux criminel d'Europe " et je me suis impliquée dans tous ses procès contre le système pénitentiaire de Roumanie, des procès qui se trouvent actuellement à la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Après cette série de revendications pour les droits des prisonniers dans les pénitentiaires, a eu lieu une révolte dans les pénitentiaires roumains (en juillet-août 2016), et c'est Clămparu qui a été le leader de cette révolte. Cela a conduit aux modifications de la législation favorable à ceux qui exécutent des peines (des modifications de la loi sur les recours compensatoires).
              En janvier 2018, j'ai accepté l'affaire de l'attentat terroriste, le célèbre héros londonien Florin Morariu, qui avait attaqué en justice l'État britannique. La presse locale, nationale et mondiale (par l'intermède des agences France Presse et Mediafax), ainsi que les stations de radio locales, ont présenté les informations sur ce procès d'intérêt européen, déclenchées selon la législation antiterroriste en Europe. En juillet 2018, l'acte de courage de mon client Florin Morariu a été encore une fois reconnu par les responsables britanniques et la reine du Royaume-Uni, Elizabeth II, a accepté de donner au héros de Londres "La mention élogieuse de la bravoure de la Reine ”, une décoration à valeur indéniable, Florin Morariu devenant ainsi le seul Roumain à recevoir cette haute distinction.
              Le cas de Florin Morariu restera dans l'histoire du droit britannique. À la suite de son geste héroïque, la Commission de l'Information et de la Sécurité du Parlement du Royaume-Uni a formulé des propositions législatives afin de protéger les victimes des attaques terroristes et d'élever le niveau de l'indemnisation.
              La police de Londres a accordé à Florin Morariu la plus haute distinction pour son courage tandis que les autorités locales de Iași lui ont attribué la citoyenneté honoraire de Iași.
              Toute la presse internationale a salué les mérites du héros Florin Morariu, reprenant le point de vue de l'avocat, un animateur de radio m'appelant même " le héros de l'héros ": BBC (Royaume-Uni), Mirror (Royaume-Uni), Huffpost (Québec), The Sun (Royaume-Uni), Le petit journal.com (France), MailOnline (Royaume-Uni), Metro (Royaume-Uni), Le Progrès (France), RTL Info (France), The Telegraph (Royaume-Uni), Balkaninsight (Roumanie), Independent (Royaume-Uni).
              Les années 2018-2019 ont été celles au cours desquelles j'ai défendu dans le cadre de plusieurs actions en justice le politicien Andrei Năstase, un homme politique à réputation européenne, le dirigeant de la Plateforme Dignité et Vérité, le plus puissant parti d'opposition de la République de Moldova. Les procès ont été intentés contre le président Igor Dodon, qui avait tenté d'annihiler l'ascension d'Andrei Năstase dans des publications à la tête d'une campagne
visant à dénigrer cet unioniste pro-européen et convaincu. Andrei Năstase a adressé à mon Cabinet d'avocat des remerciements sur toutes les chaines de télévision de la République de Moldova.
              Après avoir gagné dans la poursuite contre Igor Dodon, le régime politique en République de Moldova a également changé, l’homme politique Andrei Năstase a été nommé Ministre de l’Intérieur et Vice-Premier Ministre de la République de Moldova.
              Mon cabinet d'avocat a deux bureaux dans la ville de Iași et un point de travail dans la ville de Poiana-Teiului, comté de Neamţ.
              Je continue à me consacrer à ma profession d'avocat, à mes clients et à mes collaborateurs, en essayant toujours d'être bien plus que le conseiller spécialisé, mais aussi leur confident et ami proche, une personne responsable et loyale.

La traduction est effectuée par la traductrice autorisé Nicoleta Popa

Lawyer
Gianina Vera Poroşnicu
Semn_Wat

LA LÉGENDE DE LA VÉRITÉ – UNE CONTE INDIENNE

Un prince a cherché la vérité partout dans le monde afin de la trouver. Après de longues pérégrinations, il l'a trouvée dans une cave, incarnée dans une vieille femme laide. Heureux de l'avoir trouvée, il l'a demandée au départ ce qu'il devait dire aux gens sur elle comme la protectrice de la vérité. "Dites-leur que je suis jeune et belle!"

L’ÉQUIPE

Avocat stagiaire

Image1

Bogdan ȘOSA

Mai Mult >

Avocat

Image1

Lupu-Nicolăiţă Roxana

Mai Mult >

Conseiller juridique

Image1

MARIA-LUISA ARSENIE PĂSTRĂGUŞ

Mai Mult >

Avocat

Image1

AVRAM LAURENŢIU-IULIAN

Mai Mult >